Faire un don

Participez au soutien des écoles

Les écoles chrétiennes et l’enseignement du français en Terre Sainte représentent un enjeu majeur pour la formation des jeunes générations et contribue à élargir leur univers personnel et culturel. Vous pouvez les soutenir significativement en appuyant l’aide des établissements catholiques français. En apportant votre contribution financière à l’ordre de L’Œuvre d’Orient , vous contribuez à rompre l’isolement des communautés chrétiennes et vous soutenez leurs écoles. 66 % de votre don sont déductibles de votre impôt sur le revenu :

Dans quel but ?

  • Soutenir les partenariats bilatéraux entre établissements, en particulier la mobilité d’élèves de Terre Sainte en France pour encourager leur apprentissage du français et leur ouverture. Chaque établissement est financièrement autonome au sein d’un projet de partenariat mais les écoles chrétiennes de Terre Sainte ont régulièrement besoin d’un complément financier de notre fonds de solidarité pour mener à bien leurs projets avec leurs correspondants français.
  • Développer des activités éducatives et interculturelles en français comme les camps d’été.
  • Promouvoir la formation des professeurs de français : leur équipement pédagogique, leurs stages d’immersion en France et leur accompagnement dans leurs classes par des formateurs français.

Chaque année, le budget de la Coordination nationale et de son fonds de solidarité s’élève à 75 000 €

  • 86 % des activités sont financées par vos dons
  • 100 % des dons sont directement consacrés au soutien de la mission éducative des établissements de Terre Sainte
  • Ce fonds de solidarité ne couvre aucun frais de structure

Les projets sont toujours élaborés directement en partenariat entre établissements scolaires catholiques français et écoles chrétiennes en Terre Sainte, sur des budgets vérifiés et suivis en collaboration avec le service de coopération du Consulat général de France à Jérusalem.

Contactez-nous pour en savoir plus

À voir aussi

La visite régulière des établissements en Terre Sainte par la coordination nationale du Réseau Barnabé permet de dresser un état de leurs besoins financiers. Leur grandes priorités sont la formation des enseignants et les échanges avec la France pour ouvrir l’horizon des élèves et leur permettre un « bain linguistique. »

« Pour aboutir à la paix il faut se parler. On ne peut pas aboutir à la paix simplement par les armes. »

Cardinal A. Vingt-Trois,
Archevêque de Paris