FILMS
ET DOCUMENTAIRES

 

ISRAËL ET LES ARABES : DOCUMENTAIRE
 
Une paix insaisissable - série de six documentaires réalisés par Norma Percy, Mark Anderson et Dan Edge (Royaume-Uni, 2005, 6 x 55 min). À travers des archives inédites et des interviews exclusives, la série Israël et les Arabes retrace les étapes du conflit israélo-arabe de 1948 à 2005 et passe au crible la succession des tentatives diplomatiques. A l’appui, les témoignages des principaux acteurs de la crise au Proche-Orient.
 
    Miral le film
    MIRAL

    Jérusalem, 1948. Alors qu’elle se rend à son travail, Hind, une jeune femme palestinienne, recueille un  groupe d’enfants victimes d’une attaque israélienne. Ainsi naquit l’institut Dar Al Tifel, un pensionnat pour enfants palestiniens. En 1978, Miral, fillette de 7 ans est conduite par son père Jamal à l’institut après le suicide de sa mère. Les années passent et à 17 ans, Miral se trouve à l’heure des choix : partagée entre la défense de la cause de son peuple par la force, et l’idée, inculquée par Hind, que l’éducation est la seule solution. 
    Après Le Scaphandre et Le Papillon, Julian Schnabel retrace l’histoire de femmes dont les destinées s’entrelacent sur trois générations, animées par une quête éperdue de justice, d’espoir et de réconciliation dans un monde assombri par les conflits, la fureur et la guerre. Miral est l’une d’elles. 

    http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18920031&cfilm=144257.html
    D'UNE SEULE VOIX

    Israéliens et Palestiniens, juifs, chrétiens et musulmans, ils sont avant tout musiciens. Partant du constat qu’il est maintenant impossible pour eux de se rencontrer en Israël ou dans les Territoires Palestiniens, le français Jean-Yves Labat de Rossi, va les chercher chez eux, de part et d’autre du mur, pour les inviter à une tournée surprenante. www.duneseulevoix-lefilm.com.
           
            

    THIS IS MY LAND

    Ce documentaire retrace l’histoire du conflit israélo-palestinien enseigné dans les systèmes éducatifs israélien et palestinien (public, arabe et religieux). Le film entrelace l’histoire de six écoles et professeurs, que l’on suit, construisant pour le spectateur les différents univers, parfois divergents, des enseignants. Ils sont filmés aussi bien en privé, exposant leurs motivations, leurs rêves, qu’à l’école, pour montrer comment leur vie et leurs idées s’intègrent à leur travail en classe, mais aussi lors de cérémonies, de voyages ou d’événements organisés par l’école. Ce point de vue intime sur chacun des professeurs donne ainsi au spectateur un aperçu des différents systèmes éducatifs et de la façon dont les enfants, prochaine génération d’habitants de la terre israélo-palestinienne, sont éduqués et informés.





    LA FIANC
    ÉE SYRIENNE

    Aujourd'hui est le jour le plus triste de la vie de Mona. La jeune fille doit épouser une vedette de la télévision syrienne, un homme qu'elle n'a jamais vu ni rencontré. D'origine druze, Mona vit depuis sa naissance à Majdal Shams, un village du plateau du Golan, région frontalière de la Syrie occupée par Israël depuis la guerre des Six Jours. Et Mona sait que dès qu'elle aura mis les pieds en Syrie, où habite son futur époux, elle ne pourra plus jamais revenir sur le plateau qui l'a vu naître. Elle laissera derrière elle tout un univers qu'elle voudrait n'avoir pas à quitter. C'est sans compter les tracasseries administratives qui l'attendent...






    VAS, VIS ET DEVIENS

    Sévèrement touchée par la famine qui atteint toute l'Afrique de l'Ouest, une mère se réfugie avec son fils au Soudan. L'Etat d'Israël propose aux milliers de juifs éthiopiens de s'installer en Israël. Chrétienne, la jeune femme ne peut pas prétendre à être accueillie, mais elle convainc son fils de 9 ans de se faire passer pour un juif afin d'échapper à la famine. Le stratagème fonctionne et le petit «Schlomo» est adopté par une famille française sépharade établie à Tel-Aviv. Malgré l'accueil chaleureux de ses parents d'adoption, il grandit avec la peur d'être démasqué. Il découvre tant bien que mal la judaïté, mais aussi le racisme et la guerre dans les territoires occupés...






    LES CITRONNIERS

    Salma vit dans un petit village palestinien de Cisjordanie situé sur la Ligne verte qui sépare Israël des territoires occupés. Sa plantation de citronniers est considérée comme une menace pour la sécurité de son nouveau voisin, le ministre israélien de la Défense. Il ordonne à Salma de raser les arbres sous prétexte que des terroristes pourraient s'y cacher. Salma est bien décidée à sauver coûte que coûte ses magnifiques citronniers. Quitte à aller devant la Cour Suprême afin d'y affronter les redoutables avocats de l'armée soutenus par le gouvernement.
    Mais une veuve palestinienne n'est pas libre de ses actes surtout lorsqu'une simple affaire de voisinage devient un enjeu stratégique majeur. Salma va trouver une alliée inattendue en la personne de Mira l'épouse du ministre. Entre les deux femmes s'établit une complicité qui va bien au-delà du conflit israélo-palestinien.


    LE COCHON DE GAZA

    Jaafar, un pêcheur palestinien infortuné, attrape dans ses filets un cochon vietnamien. Tiraillé entre sa foi musulmane, son envie d'améliorer la vie de son épouse, payer ses dettes et la réalité du conflit, Jaafar décide d'entreprendre avec son cochon un commerce des plus insolites avec une jeune colon russo-israélienne, Yelena. En effet celle-ci élève des cochons et n'ayant plus de cochon mâle, demande à Jaafar de lui apporter la semence de son cochon. Cependant ses coreligionnaires découvrent ce qu'il a fait et on lui donne à choisir entre mourir en traître ou mourir en martyr.   

    Bande-annonce du film




    AMERRIKA

    Mouna, divorcée et mère d'un adolescent, est une femme palestinienne enthousiaste et optimiste. Au cœur des Territoires palestiniens, le quotidien est pourtant éprouvant et l'horizon morose. Et puis un jour, quitter cette vie et aller travailler aux États-Unis devient possible. Elle part alors avec son fils Fadi rejoindre sa sœur installée depuis 15 ans au fin fond de l'Illinois. Après le réconfort des retrouvailles, Mouna et Fadi vont devoir trouver leur place dans cette "Amreeka" tant rêvée. Mais les États-Unis, partis en guerre contre le "diable" Saddam, ont une bien étrange conception de l'hospitalité. Fable douce-amère sur l'exode des Palestiniens.





    Enrichissez notre sélection en nous indiquant les films que vous avez aimés