Camps d'été‎ > ‎2012‎ > ‎

Jeudi 26 juillet : Si tu savais le don du Fils de Dieu...

publié le 27 juil. 2012 à 07:32 par Réseau Barnabé   [ mis à jour le·3 août 2012 à 23:59 par JF CANTENEUR ]

Ce matin, direction Bethléem. Après l’abaissement du Golgotha, nous poursuivons notre chemin par l’abaissement de l’Incarnation : « Le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous ». Par le car régulier pour Bethléem depuis la porte de Damas, nous passons le mur de sécurité pour nous retrouver dans un monde semblable en bien des points à celui de Ramallah : même ambiance, même taxis jaune et noir, même présence discrète mais bien réelle du christianisme (petites croix gravées sur les linteaux de vieilles maisons…). Nous entrons dans la basilique de la Nativité, passage de l’humilité par une bien petite porte qui s’est réduite au cours de l’histoire. Un chevalier en arme ne risque plus de pouvoir y pénétrer ! Nous avons-nous aussi à laisser « nos armes » à l’extérieur pour entrer dans le mystère : mystère que le Seigneur nous signifie d’une merveilleuse manière à l’intérieur de cette basilique du VIe siècle par un rayon de soleil tombant à l’oblique dans le chœur sur l’ambon des lectures : Parole de Dieu faite chair. Nous descendons dans la « grotte » sous le chœur, lieu de la naissance, pour un bref moment de visite et de vénération entre les messes matinales. Nous passons ensuite dans le dédale des grottes voisines. Saint Jérôme y vécu pour entrer plus profondément dans la réalité de l’Incarnation et ainsi traduire la Bible du grec au latin. Ressortant de la basilique, nous prenons un vrai temps de prière commune à la « Grotte du lait » puis faisons quelques emplettes pour fournir les crèches des prochains Noëls et prenons le temps de nous restaurer. Le soir, après le dîner, sur le dallage du « lithostrotos » au couvent de l’Ecce Homo, nous nous rassemblons pour un temps de prière afin d’introduire le chemin de Croix que nous effectuerons à l’aube le lendemain : méditation du Lavement des pieds et partage d’intentions de prière. « Si tu savais le don du Fils de Dieu, tu le prierais de te donner à boire ! » (Alexandra)

Comments