Agir : le Blog‎ > ‎

Une branche d'olivier entre Strasbourg et Zababdeh

publié le 25 juin 2012 à 23:57 par Réseau Barnabé   [ mis à jour : 2 août 2014 à 06:09 ]
 15 MAI 2009 
Marie est marraine d'un enfant à Bethanie, à travers l'association Enfants des Oliviers, et professeur de français à la Doctrine chrétienne à Strasbourg. « L’association m’a mise en lien avec Thierry et Sandrine, volontaires en tant que professeurs de français, avec la DCC (Délégation Catholique pour la Coopération) à l’Ecole Latine de Zababdeh. L’enthousiasme fut réciproque à l’idée d’établir un jumelage. Depuis décembre, deux classes de notre Lycée La Doc’ à Strasbourg se sont donc lancées dans l’aventure d’un jumelage épistolaire. La classe de sixième, ravie, a immédiatement écrit une trentaine de lettres dans lesquelles les élèves se présentent et décrivent Strasbourg et la région. Les élèves de seconde ont eux aussi tenté de parler d’eux dans 26 lettres après avoir lu Une bouteille dans la Mer de Gaza de V. Zenatti, narrant les échanges épistolaires vrais et humains d’une Israélienne et d’un Palestinien. Les lettres ont voyagé… longtemps… et sont arrivées avec les photos de tous les jeunes… Il paraît que les enfants de Zababdeh étaient « fous de joie ». Si c’est pour eux une ouverture, une respiration, c’est aussi pour les jeunes strasbourgeois une petite lumière humaine qui brille en eux. « Madame ! Il écrit en musulman ! » s’est exclamé un petit de sixième voyant son voisin finir sa lettre par une phrase en arabe… « Continue à écrire ta lettre en catholique ! » ai-je rétorqué… L’humour a porté ses fruits et le jumelage permet d’aborder les différences, de perdre certains préjugés… et de s’intéresser à la paix. » (Bulletin d'Enfants des Oliviers, mai 2009)