Agir : le Blog‎ > ‎

Paul Claudel d'Hulst, un établissement engagé !

publié le 2 févr. 2016 à 01:36 par Alice de Rambuteau   [ mis à jour : 17 févr. 2016 à 10:40 ]
 4 FÉVRIER 2016  
En 2013, le collège-lycée Paul Claudel a souhaité s’investir dans le Réseau Barnabé ; l’aventure a démarré en avril suivant, lorsque Naela Rabah, directrice de l’école melkite de Ramallah fut accueillie en formation auprès du chef d’établissement de Paul Claudel durant une semaine. Réunions pédagogiques, rendez-vous avec l’Apel de l’établissement, participation à certains cours, Naela a vécu une réelle semaine en immersion dans la vie d’un établissement français. Puis, quelques mois plus tard, les élèves parisiens de 2e et 1e ont reçu six élèves de l’école de Terre Sainte, accompagnés par leur professeur de français. Ce voyage, préparé par les deux chefs d’établissement quelques semaines plus tôt à Ramallah, a pris une tournure particulière car il a eu lieu au début de l’année 2015 : lors des attentats de janvier, les témoignages des élèves de Terre Sainte sur leur vie quotidienne ont pris une résonance particulière, en particulier auprès de leurs familles d’accueil. Cette année, une classe de 2e de Paul Claudel s’est rendue à l’invitation de la BICE pour assister à la projection en avant-première du film « This is my land » de Tamara Erde, un documentaire sur la perception du conflit israélo-palestinien dans différentes écoles de Terre Sainte. À la suite du film, un débat animé par un membre de l’association « Coexister » et une journaliste du magazine « Phosphore » a suscité des réactions passionnantes parmi ces élèves très au fait, grâce à cet investissement de Paul Claudel dans sa relation avec une école chrétienne de Terre Sainte. Cette semaine, Juwana, future professeure de français à Ramallah, commencera un stage à Hulst dans le cadre de son Master en FLE à la Sorbonne. L'engagement de Paul Claudel d'Huslt est ainsi pérenne, au fil des années.
Comments