Lundi 28 : Bethléem

publié le 30 nov. 2011 à 23:12 par Réseau Barnabé   [ mis à jour le·20 mai 2012 à 08:20 par JF CANTENEUR ]
Première visite au Collège des Frères de Bethléem ou nous rencontrons le nouveau directeur, Georges Naber. Marie et Sophie font leurs premières armes avec Brigitte en observant la pratique des professeurs dans leurs classes. Siham, en maternelle, fait preuve d'une belle inventivité. Elle dit sa joie de nous retrouver après son immersion en classe en France en juin dernier. Ce genre d'expérience se traduit par une évolution remarquable que nous constatons dans la pratique des professeurs, en particulier dans ce collège quant aux exigences de l'écrit.
À l'école siryaque de Beit Jala (Bethléem)
Avec Chantal Juge, attachée de coopération au Consulat général de France, nous découvrons l'école syriaque de Bethléem (photo). La directrice souhaiterait introduire le français dont elle confirme qu'elle est une proposition de qualité pour les familles. Le français arriverait entre cinquième position après l'arabe, l'araméen, l'hébreu et l'anglais. La solution retenue serait d'abord des sessions sous forme de camp d'été. Nous quittons Bethléem par une visite rapide de la communauté de bénédictines de rite grec catholique du monastère de l'Emmanuel.

Dans la journée, Jean-Luc a établi les premiers contacts avec le PPHS de Notre-Dame : section hôtelière qui accueille aujourd'hui 200 jeunes en formation métiers de l'hébergement d'une part et cuisine d'autre part. Deux axes de collaboration sont abordés : motivation des étudiants par un accueil à Albert-de-Mun en France pour des stages de deux à quatre mois et l'actualisation des compétences des enseignants à Jérusalem ainsi que la création de nouvelles formations, en pâtisserie en particulier. Ce soutien aux enseignants de Jérusalem pourrait se faire par des interventions sur place de chefs français sous forme de formation et de cours partagés (master class) avec à la clé l'organisation d'une soirée française à Jérusalem.

Comments